RÉSUMÉ DU GUIDE DE LA FCM POUR LES EMPLOYÉS MUNICIPAUX AFFECTÉS AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Nous vous proposons un résumé du Guide destiné aux employés municipaux responsable de la transition verte des municipalités

La Fédération canadienne des municipalités a récemment fait la publication de son Guide pour le personnel municipal affecté aux changements climatiques. Il fournit des renseignements pratiques pour gérer la question des changements climatiques en milieu municipal. C’est dans le cadre du programme Municipalités pour l’innovation climatique (MIC) de la FCM que ce guide fut conçu. Et ce, dans un esprit pluridisciplinaire : compétences techniques, communication, négociation, organisation, leadership et gestion. 

Le guide est fait pour aider le personnel à démarrer du bon pied et travailler avec efficacité. Que ce soit pour une municipalité de petite ou de grande taille, il s’adapte à vos besoins. En outre, il est utile pour un poste tout récemment créé ou déjà bien établi, pour des projets réalisés en solo ou en équipe.


guide FCM changements climatiques

Il présente aussi les rudiments de la gouvernance municipale, les personnes avec qui il est stratégique d’entrer en contact, et une panoplie d’autres renseignements importants. En voici donc un résumé. 

Votre première semainedédiée aux changements climatiques

La première semaine de travail de la personne affectée aux changements climatiques peut servir à comprendre son rôle d’importance pour le virage de la ville. Pour ce faire, elle doit : 

  1. connaître les rudiments de l’administration municipale, 

  2. avoir une bonne idée des mesures municipales de lutte aux changements climatiques, 

  3. fixer les objectifs primordiaux qui devront être atteints, et 

  4. trouver les bonnes personnes qui pourront l’aider à mettre en place les actions.

Les gouvernements municipaux ont une voix forte et unie. Ainsi, ils ont le pouvoir de jouer un rôle d’influence dans les discussions nationales et internationales sur le climat. Ils peuvent aussi convaincre les intervenants locaux à agir dans les secteurs qui ne relèvent pas de la municipalité.

D’abord, il sera important de comprendre certaines notions d’actualité en termes climatiques : 

  • L’atténuation des changements climatiques;

  • L’adaptation aux changements climatiques. 

  • La résilience faible en carbone (RFC), soit l’intégration stratégique des mesures d’adaptation aux changements climatiques et de réduction des émissions de GES.

Ensuite, la personne nouvellement employée devra poser des questions à l’administration municipale et aux organismes communautaires.  L’objectif est de bien comprendre, dès le départ, la façon dont la municipalité et la collectivité perçoivent l’action climatique. 

Il est important de se constituer un réseau et des listes de personnes-ressources. 

  • À l’interne, on doit connaître les personnes qui ont un levier d’action sur des thématiques d’importance pour les changements climatiques. 

  • À l’externe, on doit découvrir les leaders et les groupes de la collectivité avec lesquels on peut s’associer pour atteindre des objectifs communs. 

Par la suite, afin de mieux comprendre les rudiments de l’administration municipale et connaître ses propres leviers d’actions pour engendrer le changement, il faut comprendre le processus d’élaboration de politiques municipales. Le guide la FCM en décrit bien les étapes. Puisque l’idéal est d’adopter une approche climatique dans tous les organes décisionnels, de façon transversale, on doit connaître les secteurs types où les administrations municipales peuvent intégrer des mesures d’atténuation et d’adaptation pour, entre autres, exercer une influence sur la quantité d’émissions de GES produits. Transport, installations, travaux publics, infrastructure, aménagement du territoire, la FCM donne une foule d’exemples de mesures à adopter dans les différents secteurs. 

Enfin, dès que possible, on doit se fixer des objectifs qui devront être atteints dans le cadre du mandat après trois mois, six mois et un an. Un échéancier est primordial pour suivre la mise en œuvre des mesures et l’atteinte des objectifs. Pour y arriver, on doit collaborer avec toute personne susceptible de nous aider et d’accélérer le changement. 

Les meilleurs projets prennent appui sur des sources de renseignements crédibles et de confiance; ils ont un budget et une analyse de rentabilité clairs et font état des problèmes à anticiper.

Votre premier mois
dédié aux changements climatiques

Le premier mois de travail permet maintenant de se doter d’une approche structurée, d’analyser ce qui a été fait précédemment à notre arrivée, de s’appuyer sur des données et connaissances pour réaliser la transition que nous avons le mandat d’accomplir. 

Lorsque la question du climat est intégrée au processus décisionnel et de planification d’une municipalité, c’est tout le personnel responsable qui s’assure de la cohérence des objectifs avec les prises de décision. Afin d’aborder les besoins et les risques prioritaires, il est important de connaître son territoire. La FCM a conçu des échelles d’évaluation de la maturité pour l’adaptation des changements climatiques et la réduction des émissions de GES. Ma petite boîte verte développe elle aussi un outil d’autodiagnostic qui peut vous servir pour évaluer où les municipalités se situent en termes d’action climatique et sociétale. 

méthodes changements climatiques

Par ailleurs, la haute direction assume de nombreux rôles et responsabilités qui peuvent fournir un support, ou encore créer un contexte politique favorable à l’action climatique. Il est important que la nouvelle personne chargée de l’action climatique comprenne la possibilité que le soutien à l’action puisse osciller selon les cycles politiques, mais que les hauts dirigeants peuvent aussi l’appuyer de façon considérable dans la prise d’actions plus ambitieuses. 

On ne peut pas gérer ce qu’on ne peut mesurer. Cette affirmation est d’autant plus applicable en contexte d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques. On a besoin de données robustes, et on doit souvent effectuer de longues recherches. Il est donc important de fouiller les sources municipales afin de mettre la main sur la consommation énergétique et les émissions de GES corporatives et collectives. Le suivi et la mise à jour des données sont tout aussi cruciaux. Cela permet de rester au courant des risques et vulnérabilités liés au climat, de bâtir des actions adaptées, et de faciliter le travail des autres services et des personnes qui nous succéderont. 

Enfin, il est important de mener des analyses rétrospectives régulières. Dès que possible, on doit faire le suivi des mesures à prendre. On doit aussi apprendre à faire une gestion régulière du temps et des dossiers dans un souci d’efficacité et pour atteindre les objectifs dans les délais.

La municipalité pourrait nécessiter des qualifications plus spécialisées ou pointues pour mettre en œuvre certaines actions. On doit alors s’assurer de connaître les lignes directrices sur les demandes de propositions ou une liste des entrepreneurs qualifiés par produit ou service, le cas échéant. 

Au-delà de votre premier mois

Le guide souligne l’importance de mener des analyses de rentabilité sur l’action municipale pour le climat. Les analyses antérieures peuvent nous donner accès à des structures et ressources pour orienter nos efforts. Celles que nous effectuerons à notre tour donneront des renseignements sur un projet ou une proposition aux décideurs. La FCM donne une liste détaillée des facteurs à considérer lors de la préparation d’une telle analyse, ainsi que les questions auxquelles répondre pour aider à la préparation et la présentation de l’analyse de rentabilité. 

La coopération entre toutes les parties prenantes et les personnes concernées/touchées par les changements et la transition est primordiale. Le personnel municipal et les intervenants internes ne peuvent se permettre de travailler en silo. D’autres intervenants clés externes peuvent être d’une aide non négligeable: universités, associations locales, communautés autochtones, consultants. Ces acteurs peuvent contribuer à la recherche, la mobilisation et la sensibilisation à l’échelle de la collectivité. 

Bâtir un ou des comité(s) directeur(s) pour orienter la création des plans d’action et projets pour le climat comporte ses avantages et ses inconvénients. Le guide de la FCM les souligne. Une municipalité pourrait décider qu’il s’agit d’une solution pertinente, alors qu’une autre pourrait ne pas y voir d’avantages significatifs.

Il est également très important d’apprendre à communiquer sur une base régulière avec les personnes concernées et touchées par les changements, ainsi qu’avec les citoyens de façon plus générale. Cela suscitera l’intérêt de ces acteurs à comprendre la transition que vous souhaitez mettre en place, en plus de favoriser l’acceptabilité sociale des projets. 

Enfin, rendre des comptes aux conseils et au public fait partie intégrante d’une transition réussie. Cela permet de maintenir leur intérêt, leur participation et leur soutien en matière d’action climatique. On doit présenter les réussites, mais aussi les problèmes que le conseil ou la communauté devrait surveiller.

  • On doit adapter notre approche et nos messages aux différentes personnes abordées. 

  • On doit également adapter nos arguments. 

  • Collaborer avec l’équipe marketing ou communication, si votre municipalité en détient une, peut faciliter ce travail. 

Une année de progrès

Constater ses réussites et informer les autres des progrès accomplis permet de démontrer la valeur de son poste et son importance pour l’action climatique. Cela comporte plusieurs avantages :

  • Économies financières : Votre travail pourrait avoir servi à obtenir du financement, à explorer d’éventuels partenariats, à accroître la valeur des projets d’immobilisations ou à créer d’autres gains d’efficacité.

  • L’optique climatique : Vous pourriez avoir aidé d’autres personnes à appliquer une optique axée sur le climat à leurs projets.

  • Partenariats : Vous pourriez avoir aidé à établir ou à faire évoluer des relations avec la collectivité.

  • Marge de manœuvre : Vous avez ajouté de la capacité et, du même coup, réduit le fardeau des autres membres du personnel qui devait s’occuper de l’action climatique. 

Pour terminer, la FCM a sélectionné des ressources fort pertinentes pour aider le personnel municipal affecté aux changements climatiques. Vous pouvez les trouver à la fin du guide.

Ma petite
Boîte verte

EST UNE ENTREPRISE QUI OFFRE SES SERVICES D’ACCOMPAGNEMENT POUR LA CONCEPTION, LA PLANIFICATION, ET LA MISE EN ŒUVRE DE PLANS D’ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES. N’HÉSITEZ PAS À NOUS DEMANDER CONSEIL!

Cliquer ici

Inscrivez-vous à notre infolettre

pour recevoir des ressources utiles

Ma petite boîte verte
Ma petite boîte verte

Ma petite boîte verte construit & déploie la résilience de votre municipalité.
Ensemble, initions sa transition écologique au profit du lien urbain !

À propos

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Skip to content